L'adressage IPv4
Réponse AJAX

Qu'est-ce que l'adresse IP

Pour pouvoir communiquer sur le réseau, chaque machine a une adresse qui lui est propre. Le protocole d'adressage le plus répandu est TCP/IP, c'est celui qui a été choisi pour Internet et est depuis devenu un standard dans les réseaux locaux (entreprise, familial). Bien que le protocole TCP/IP v4 arrive à saturation depuis 2011 et qu'on bascule progressivement vers l'IP v6, il est toujours majoritairement utilisé.

Une adresse IP est codée sur 4 octets. Elle est donc constituée de 4 valeurs comprises entre 0 et 255, habituellement notées en décimal, séparées par des points (ce n'est pas le cas d'autres types d'adresses : adresses physiques, adresses IPv6). Une adresse IP est donc théoriquement comprise entre 0.0.0.0 et 255.255.255.255.

Pour voir l'adresse IP de votre machine : lancez l'invite de commande (démarrer cmd), puis lancez la commande IPCONFIG :

C:\>ipconfig

Configuration IP de Windows


Carte Ethernet Connexion au réseau local:

        Suffixe DNS propre à la connexion :
        Adresse IP. . . . . . . . . . . . : 192.168.0.103  
        Masque de sous-réseau . . . . . . : 255.255.255.0
        Passerelle par défaut . . . . . . : 192.168.0.1

C:\>_

Pour chaque adresse IPv4 suivantes, dites si elle est valide ou pas :

192.168.15.1 :

Votre réponse n°1

172.18.0.500 :

Votre réponse n°2

10.25.0.0.1 :

Votre réponse n°3

Partie réseau, partie hôte, masque de réseau

Une adresse IP est partagée en deux partie :

Le découpage n'est pas tout le temps 3 octets pour le réseau / 1 octet pour l'hôte. Des fois ça peut être 2/2, ou 1/3 (on peut même avoir un découpage au bit près avec la notation qu'on appelle CIDR : classless inter-domain routing). Comment connaitre le découpage partie réseau / partie hôte ? Il y a deux méthodes :

  1. En analysant le masque de sous-réseau, qui vous est donné par la commande ipconfig. :
  2. En connaissant les masques par défaut selon la classe de l'adresse (voir paragraphe suivant).

Pour voir le masque réseau de votre machine : lancez la commande IPCONFIG :

C:\>ipconfig

Configuration IP de Windows


Carte Ethernet Connexion au réseau local:

        Suffixe DNS propre à la connexion :
        Adresse IP. . . . . . . . . . . . : 192.168.0.103  
        Masque de sous-réseau . . . . . . : 255.255.255.0
        Passerelle par défaut . . . . . . : 192.168.0.1

C:\>_

Pour chaque adresse IPv4 suivante et d'après le masque donné, donnez la partie réseau :

192.168.28.12, masque 255.255.255.0 :

Votre réponse n°4
172.20.119.34, masque 255.255.0.0 :
Votre réponse n°5
10.120.64.16, masque 255.0.0.0 :
Votre réponse n°6

Donnez le masque réseau (par exemple 255.255.240.0) pour les découpages suivants (attention il y a un piège) :

18 bits pour la partie réseau, 14 bits pour la partie hôte :

Votre réponse n°7
25 bits pour la partie réseau, 7 bits pour la partie hôte :
Votre réponse n°8
22 bits pour la partie réseau, 12 bits pour la partie hôte :
Votre réponse n°9

Classes d'adresses

Les adresses IP sont réparties en 3 classes A, B et C (et D et E pour des usages particuliers). Chaque classe a son propre masque par défaut (toutefois, ce masque est modifiable par l'administrateur réseau, pour des raisons que vous verrez en BTS) :

On voit que les réseaux de classe A ont une petite partie réseau (sur un octet : 255.0.0.0), et une longue partie hôte (sur 3 octets : 255.0.0.0). Il y aura donc peu de réseaux de classe A, mais ils contiendront chacun beaucoup de machines.

C'est l'inverse pour les réseaux de classe C : il y en a beaucoup, mais chaque réseau comporte peu de machines.

Dans notre réseau de bts-sio : dites si les adresses IP sont de classe A, B ou C :

Votre réponse n°10

Dans notre réseau de bts-sio : quel est le masque par défaut ?

Votre réponse n°11

Adresse réseau

L'adresse réseau, c'est comme l'adresse d'une machine, dans laquelle on met toute la partie hôte à zéro. Par exemple :

Très important : lorsqu'on attribue une adresse IP à un nouvel équipement, ne proposez pas que des zéros dans la partie hôte : cette adresse désigne l'adresse du réseau, on n'a donc pas le droit de l'attribuer à un hôte. Je reviendrai là-dessus plus loin.

Dans notre réseau de bts-sio : donnez l'adresse du réseau :

Votre réponse n°12

Dans votre réseau à la maison : donnez l'adresse du réseau :

Votre réponse n°13

Proposer une adresse IP pour un nouvel équipement

Il est courant pour un informaticien de devoir attribuer une adresse IP à un nouvel équipement qu'on connecte à notre réseau informatique.

Lorsque vous attribuez une nouvelle adresse IP, tenez bien compte des points suivants :

À votre poste de travail, attribuez une adresse IPv4 qui est déjà utilisée dans notre réseau (par exemple : 10.0.0.1). Puis faite un ipconfig. L'adresse a-t-elle été prise en compte ?

Votre réponse n°14

Pinguez l'adresse IP 10.53.130.240. Vous semble-t-elle disponible (toutefois attention : le ping n'est pas fiable à 100%) ?

Votre réponse n°15

Pinguez l'adresse IP 10.53.130.250. Vous semble-t-elle disponible ?

Votre réponse n°16

Adresses privées vs. adresses publiques

Les adresses publiques ont le droit de circuler sur Internet. Elles sont uniques dans le monde entier.

Les adresses privées n'ont pas le droit de circuler sur Internet. En contrepartie, on peut les utiliser plusieurs fois (par exemple, vous êtes nombreux à utiliser les adresses 192.168.0.1 ou 192.168.1.1). Cette notion d'adresses privées a permis de repousser la pénurie d'IPv4.

Les adresses privées se reconnaissent ainsi :

Dans les petites entreprises, comme à la maison, on a souvent un réseau local utilisant des adresses privées, et une connexion Internet qui se voit attribuer une adresse publique. En BTS, on verra que la box fait une translation d'adresse (NAT), c'est à dire qu'elle remplace les adresse privées par sa propre adresse publique, avant de tranférer un message sur Internet.

Au lycée : faites un IPCONFIG pour voir l'adresse IP de votre machine. Notez ici cette adresse, notez si elle est privée ou publique :

Votre réponse n°17

Au lycée, dans un navigateur, tapez my ip et allez sur un des sites suggérés. Notez votre adresse, notez si elle est publique ou privée :

Votre réponse n°18

Chez vous : faites un IPCONFIG pour voir l'adresse IP de votre machine. Notez ici cette adresse, notez si elle est privée ou publique :

Votre réponse n°19

Chez vous, dans un navigateur, tapez my ip et allez sur un des sites suggérés. Notez votre adresse, notez si elle est publique ou privée :

Votre réponse n°20

Le routeur, la passerelle

Le routeur

Plus haut, j'ai écris que deux machines qui n'étaient pas dans le même réseau IP ne peuvent pas communiquer directement (démonstration).

Toutefois, on peut le faire indirectement. La preuve : on arrive à afficher des sites qui proviennent de serveurs Web qui ne sont pas dans le même réseau que nous (démonstration : PING GOOGLE.FR).

L'élément d'interconnexion qui permet de relayer la communication entre deux réseaux IP différents s'appelle le routeur. Souvenez-vous, dans le schéma du chapitre 1, on a un routeur qui permet de relayer les communications entre notre réseau et Internet.

Par quel miracle le routeur peut-il faire ça ? Parce qu'il a en fait deux interfaces réseaux : une avec une adresse IP compatible avec votre réseau IP, l'autre avec une adresse IP compatible avec le réseau du FAI. Il peut donc relayer la requête vers le FAI. Là, d'autres routeurs se chargeront de relayer, de proche en proche, jusqu'au serveur demandé.

La passerelle

C'est quoi une passerelle ? C'est un routeur (non, ce n'est pas une blague). Plus précisément, c'est le routeur qu'une machine doit emprunter lorsqu'elle veut communiquer avec d'autres réseaux IP. Sans cette information, une machine ne peut donc pas communiquer avec d'autres réseaux IP, elle ne peut donc pas communiquer avec Internet.

Chez vous, vous avez probablement une box. Elle a en général deux interfaces réseaux : une dans votre réseau local (filaire et/ou WiFi), et une vers le mur pour la connexion ADSL (RJ11) ou câble (câble coaxial ou fibre optique) (derrière le mur, il y a le FAI). Votre box joue donc le rôle de routeur. Donc, sur vos postes de travail, c'est l'adresse de la box qui est inscrite en tant que passerelle.

Pour voir la passerelle utilisée par votre machine : lancez la commande IPCONFIG :

C:\>ipconfig

Configuration IP de Windows


Carte Ethernet Connexion au réseau local:

        Suffixe DNS propre à la connexion :
        Adresse IP. . . . . . . . . . . . : 192.168.0.103  
        Masque de sous-réseau . . . . . . : 255.255.255.0
        Passerelle par défaut . . . . . . : 192.168.0.1

Chez vous : donnez les deux adresses IP de votre Box :

Votre réponse n°21

Chez vous : donnez l'adresse de passerelle d'un de vos postes de travail :

Votre réponse n°22

Le serveur DHCP

Ça en fait beaucoup de paramètres à rentrer dans un ordinateur : son (ou ses) adresse(s) IP (disponibles), son masque de réseau, sa passerelle, ses serveurs DNS... Pour régler ces paramètres, on a deux solutions :

DHCP signifie Dynamic Host Control Protocol (protocole de configuration dynamique des hôtes). On dit alors que l'hôte possède une adresse dynamique, par opposition à l'adresse statique.

Une exception : les serveurs. On préfère souvent que leur adresse IP soit statique, sinon c'est plus difficile pour les contacter.

L'adresse IP publique de votre box est elle-même une adresse dynamique, fournie par un serveur DHCP qui appartient à votre FAI. Chez certains FAI, on peut demander à ce que cette adresse publique soit fixe (c'est gratuit chez Free).

Au lycée : grâce à la commande IPCONFIG /ALL, retrouvez l'adresse du serveur DHCP qui a attribué une adresse IP à votre poste de travail :

Votre réponse n°23

Même chose chez vous :

Votre réponse n°24

Le serveur DNS

Pour contacter des serveurs, peut-être utilisez-vous leur nom de domaine (par exemple google.fr) au lieu d'utiliser leur adresse IP (216.58.198.195). Les noms de domaine ont été inventé pour les quelques personnes, sur la planète, qui n'arriveraient pas à retenir par cœur toutes les adresses IP des sites qu'elles utilisent. Mais les deux sont équivalents : essayez donc de taper, dans votre navigateur, l'URL http://216.58.198.195 !

Le problème est que, dans le protocole TCP/IP, les messages IP ne savent circuler que vers une adresse IP et pas vers un nom de domaine. Il faut donc passer par une phase initiale de résolution du nom de domaine (c'est à dire sa conversion en adresse IP). Ce sont les serveurs DNS qui s'occupent de ça.

Serveur DNS : Domain Name Service.

Au lycée : grâce à la commande IPCONFIG /ALL, retrouvez l'adresse des serveurs DNS utilisés par votre poste de travail :

Votre réponse n°25

Même chose chez vous :

Votre réponse n°26

L'adressage IPv6

Face à la pénurie d'adresses IP v4, on bascule progressivement vers le protocole IP v6 (qui sera abordé uniquement par les SISR pour cette promotion).

Les adresses IP v6 ne sont pas codées sur 4 octets, mais sur 16.

16 octets... Cela fait combien d'adresses possibles en théorie ?

Votre réponse n°27

Les ports TCP/IP

Les commandes MS-DOS associées

À venir :